img-train-accueil
img-filtre
VOS FILTRES
Type de circuit

En train spécial

?
UN TRAIN SPÉCIAL (ou TRAIN CONFORT) est privatisé pour ses voyageurs :

. A chaque étape, il s’arrête pour vous attendre

. La plupart des voitures comprennent des douches

. Un accompagnateur francophone, un médecin et une équipe de cuisiniers vous accompagnent

. Tout est prévu : repas, visites, animation, conférences

CONFORT +

Itinéraires ?
ITINERAIRE : votre itinéraire existe peut-être en sens inverse :

Exemple : > Moscou Vladivostok

Mais aussi : > Vladivostok Moscou

Tous les itinéraires

Yerevan - Bakou

Période ?
TRAINS REGULIERS :

. Les trains réguliers circulent toute l’année. Il est donc possible d’organiser un transsibérien « autonome » sur la saison de votre choix.

. A noter cependant : tous les trains ne circulent pas tous les jours. Pour pouvoir réaliser certaines combinaisons de tronçons, le jour de la semaine peut s’avérer important.

TRAINS SPECIAUX :

. Les trains spéciaux vers Vladivostok ou Pékin circulent entre mai et septembre.

. D’autres itinéraires existent uniquement en hiver (Mourmansk…)
Durée du voyage
Budget

Voyage en train Caucase : Yerevan

Yerevan - Bakou

Confort

CAUCASUS ADVENTURE (Armenie, Géorgie, Azerbaïdjan)

Programme de 14 jours

Vol et visas inclus

4 918 €

Histoire du train transcaucasien

Le chemin de fer du Caucase était un axe stratégique des chemins de fer de l'Empire russe. Cette ligne ferroviaire transcaucasienne dont la construction a débuté dès 1865, était destiné à relier en train les différentes provinces de la vice-royauté du Caucase. La ligne commencée à Poti, sur la mer Noire atteint Tbilissi en 1872 et Koutaïssi en 1877 tandis que la liaison permettant d'arriver en train à Bakou, sur la mer Caspienne, est achevée en 1883.
En 1900, ce train "Transcaspien" est connecté au reste du chemin de fer russe grâce à l'ouverture d'une ligne de train reliant Bakou à Makhatchkala (Daghestan russe) et Astrakhan (sur la mer Caspienne).
(Le chemin de fer complète alors d'autres équipements construits sous l'Empire russe tels que la route militaire géorgienne, le télégraphe et l'oléoduc de Bakou à Batoumi, achevé en 1906).

La révolution russe entraîne la dissolution de l'armée russe du Caucase et de la vice-royauté du Caucase, auxquels succèdent une série de pouvoirs de courte durée. Après quelques batailles et la capitulation ottomane, le Caucase du sud se divise entre trois États nationaux : la république démocratique d'Azerbaïdjan et la république démocratique de Géorgie, la république démocratique d'Arménie.
En 1921, les trois républiques du Caucase du sud passent l’une après l’autre sous tutelle soviétique.

Le chemin de fer transcaucasien est alors nationalisé par le régime communiste et le train d'Arménie comme celui des nations voisinnes devient une partie intégrante des chemins de fer soviétiques. Au cours du XXème siècle, plusieurs nouvelles lignes sont construites dont certaines peuvent sembler surprenantes aujourd’hui au regard des réalités géopolitiques contemporaines. Ainsi, il était possible de réserver un voyage en train Yerevan – Bakou.  
En 1991, la dissolution de l'URSS entraîne par ricochet celle du système ferroviaire soviétique. Le réseau des trains est alors partagé entre trois nouvelles compagnies nationales : chemins de fer arméniens, azerbaïdjanais et géorgiens.

4 anecdotes sur la gare de Yerevan 

En 1902, une première ligne de chemin de fer fut construite sur le territoire de l'actuelle Arménie : elle pemettait au train de relier Yérévan, Gyumri et Tiflis (actuelle Tbilissien Géorgie). Un peu plus tard, une deuxième ligne l'a reliée à la Perse (Iran).

       La flèche d'or de la gare de Yerevan

Le bâtiment actuel de la gare de Yerevan a été construit en 1956. Son architecte avait des plans grandioses :  une flèche dorée nécessitant pas moins de 2 kg d'or, des sols somptueux en marbre ou en granit… Ces projets ont semblé très excessifs aux yeux du public et de nombreuses plaintes accusant l’architecte de mauvaise utilisation des fonds publics ont été adressées au parquet régional. Cependant, un petit miracle lui a permis de construire finalement la gare : il a rencontré un de ses camarades de classe au bureau du procureur de Tiflis, qui l’a aidé à arranger ce procès. Malgré les relations de l'architecte, le procès eu bien lieu. Et il pesa sur l’architecture de la gare puisque sa flèche, critiquée par Khrouchtchev lui-même, ne fut pas immédiatement construite :  elle ne sera finalisée que 10 ans plus tard.

       Yerevan à l'heure de Moscou

Détail intéressant, pour le confort des passagers lors de voyages en train de Erevan, à l'époque soviétique l’heure de Moscou était affichée sur l'horloge principale de la gare malgré la différence d’une heure avec l’heure locale

       Le cheval de David de Sassoun

En 2010, la gare ainsi que la statue de David de Sassoun, héros d’une épopée populaire arménienne  ont été rénovés grâce à quoi la gare est devenue beaucoup plus moderne. Le monument a été nettoyé et renforcé et les restaurateurs ont même prévu une trappe spéciale sur la hanche du cheval de David pour pouvoir nettoyer le monument de l'intérieur.

       Le train arménien : fierté monétaire

La gare de Yerevan est un rare exemple de gares ferroviaires représentées sur des billets de banque. La vue de la gare depuis la place David Sassoun a été choisie pour illustrer le billet de 10 drams arméniens après la chute de l’URSS.

 
Les trains au départ de Yerevan

Il existe aujourd'hui deux trains internationaux longue distance au départ de cette gare d'Arménie : Erevan - Tbilissi et le train d'été Erevan - Batumi.

       Le voyage en train Yérévan - Tbilissi 

Il est possible toute l'année et le trajet prend 14 heures environ. Le train dispose de différents types de voitures – 1ere classe avec des compartiments de 2 personnes, 2eme classe avec les compartiments de 4 personnes, 3eme classe avec des lits et sans compartiments ou de rideaux de séparation et même un wagon avec des places assises. Si vous choisissez ce train Caucase du Sud, vous découvrirez deux de ses trois capitales !

       Le voyage en train Yérévan - Batumi

Il est possible en été de juin à septembre. Le trajet prend plus de 18 heures et vous pouvez également choisir la classe de wagon qui vous convient le mieux. Si vous êtes partant pour prendre le train Erevan – Batumi, vous pourrez comparer le Lac Sevan et la Mer Noire et choisir ce que vous aimez plus!

Si vous êtes intéressés par un voyage en train de Erevan vers une autre ville arménienne, c’est aussi possible même si les taxis longue distance sont souvent plus pratiques. 

 

Le train des enfants à Yerevan

En plein centre-ville, vous le trouverez un parc : le Chemin de fer des enfants d'Erevan, l'un des nombreux chemins de fer pour enfants qui existaient en URSS, ouvert en 1937.
Comme tous les chemins de fer des "Pionniers" (sortes de scouts soviétiques), le train d'Arménie fonctionnait avec la participation d'enfants sous la supervision d'adultes. A l'époque, seul le conducteur de la locomotive était un adulte mais désormais, toutes les fonctions sont assurées par des adultes uniquement. Depuis la chute de l’URSS ce train n’est plus une activité éducative et ne fonctionne que le week-end comme attraction. Toutefois c’est une belle option pour vous inspirer pour vos prochains voyages dans le Caucase en train.