Vladivostok

KM 9 288 - Gare terminus du Transsibérien, la ville « qui domine l’Est » appartient à la Russie depuis 1858. Jadis port franc ouvert sur la mer du Japon, elle fut interdite aux étrangers à l’époque soviétique. Son centre-ville est agréable avec ses rues en pentes, son funiculaire et son port où mouille la flotte de l’Est. Ses collines verdoyantes offrent un panorama formidable sur la côte maritime, le phare Tokarev et sur ses spectaculaires ponts à haubans.

Vladivostok, ville du transsibérien